© 2016 Lou Assous. All rights reserved.

LE PITCH

Jules est un jeune comédien en devenir,
accroc aux écrans et aux aventures d'un soir.
En attendant l'une d'elles, il rencontre Esther, une charmante barmaid qui n’hésite pas à se moquer de lui. Sur un coup de tête, il l'invite en weekend
à la campagne dans sa maison d’enfance.
La magie des premiers instants est vite mise à mal quand il apprend qu’Esther
exerce un deuxième métier, celui de camgirl. Elle fait des shows érotiques sur internet sous le nom de Billie.
Un nouvel écran s'érige entre eux mais peut-on accepter de ne pas être le seul et l’unique quand on est amoureux ?

PREMIÈRE FOIS

LOU ASSOUS :

C’est dans un article d’un magazine que j’ai entendu parler de camgirl pour la première fois, plus exactement un entretien avec l’une d’entre elles. Elle y raconte une anecdote sur un de ses "habitués", un père de famille de la trentaine avec qui elle échange depuis plus de 2 ans. Lors d’un show par webcam, le père de famille fond en larmes et lui dit tout ce qu’il a sur le coeur :
« J’ai quitté ma femme et je veux te rejoindre là où tu es ».
La camgirl lui a alors calmement expliqué qu’elle n’irait jamais plus loin, et qu’elle ne mélangerait jamais sa vie privée avec son travail.

Après toutes mes recherches sur les camgirls, les mêmes questions résonnaient sans cesse dans ma tête : si je tombe amoureux d’une fille et que je découvre qu’elle est camgirl,
comment réagirais-je ? Serais-je capable de l’accepter ?
Devrais-je la quitter pour mon bien, même si je l’aime à la folie ? Devrais-je mettre aux points certaines règles pour le bien de notre relation ? Serait-elle capable d’arrêter ce qu’elle fait, pour moi ?
Ce sont ces questions auxquelles Esther & Jules sont confrontés dans cette histoire.

L'INTRIGUE

XAVIER BAZOGE :

Dès la première scène, nous entrons dans l’intimité d’Esther et découvrons alors « Billie », son pseudonyme avec lequel elle fait ses shows érotiques par webcam à des inconnus qu’elle ne rencontrera jamais.
Esther est très professionnelle mais y prend aussi beaucoup de plaisir.
Je tenais, dès le début, à saisir l’attention du spectateur
en lui montrant clairement ce que fait Esther.

Cette scène a encore plus de sens et d’importance lors dès 35 prochaines minutes, lorsqu’on apprend ensuite à connaître le personnage de Jules.
On sait qu’Esther et Jules vont se rencontrer, qu’ils vont tomber amoureux, et surtout on sait, avant Jules, ce qu’il va apprendre. Ils vivent le début d’une belle histoire d’amour, innocents et naïfs, à la campagne sous un soleil éclatant, mais cette première scène reste en suspens,comme une épée au-dessus de la tête de Jules, prête à tomber à tout moment.
La première scène établit alors une intrigue discrète.
Je laisse le temps au spectateur de se poser la même question que Jules,
quand il apprend qu’elle est une camgirl :
suis-je capable d’accepter Esther comme elle est ?